Une troisième vie pour l'usine pharmaceutique de Meymac
Alain Ballay à l'Assemblée Nationale

Député de la Corrèze

1ère circonscription Tulle / Ussel

AlainBallay Site du Parti Socialiste

Une troisième vie pour l'usine pharmaceutique de Meymac

Le 16/03/17 - Dans Canton du Plateau de Millevaches

Jeudi 17 mars 2017, le Président de la République, François Hollande, était à Meymac pour inaugurer l’usine « Martin Dow Pharmaceuticals ». Alain Ballay a assisté à la renaissance de l’ancien site BMS (puis Salem), tout comme de nombreuses autres personnalités parmi lesquelles le député Philippe Nauche, le sénateur Daniel Chasseing, la vice-présidente du Conseil régional Nathalie Delcouderc-Juillard et le président du Conseil départemental Pascal Coste.

Pour sa 28e visite sur ses terres corréziennes depuis 2012, François Hollande a souhaité inaugurer l’usine Martin Dow Pharmaceuticals reprise il y a un an par le groupe pakistanais, suite à la liquidation judiciaire des Laboratoires Salem en septembre 2015. Ce bâtiment futuriste de 13.000 m2 avait été érigé en 1990 par le groupe américain Bristol Myers Squibb (BMS) et employait 160 personnes avant de stopper brutalement sa production en 2010.

Certes, l’usine pharmaceutique n'a plus la même envergure qu'autrefois mais elle a des idées, comme celle de se placer sur des marchés des génériques et de se positionner comme « un sous-traitant du médicament ». La renaissance progresse ainsi à grands pas, une course contre la montre ayant été (en partie) remportée en septembre dernier lorsque l'autorisation d'ouverture est accordée dans des délais beaucoup plus courts qu’habituellement. Et les perspectives s'annoncent intéressantes puisque les dirigeants ont prévu d'investir plusieurs millions d'euros et de recruter des ingénieurs, pharmaciens et personnels spécialisés, afin de porter l'effectif à plus de 85 dès 2019 (contre 27 actuellement).

En investissant dans l'Hexagone, Jawed Akhai, aux commandes d’un groupe créé par son père en 1960, mise sur l'international pour assurer son expansion. Martin Dow occupe actuellement la cinquième place au Pakistan dans son secteur d'activité, suite à l'acquisition des usines Roche et Merck dans son pays.
Saluant la réouverture d’un « laboratoire emblématique de Haute-Corrèze », le maire de Meymac Philippe Brugère est revenu sur son histoire chaotique et le traumatisme qu’a constitué le départ de BMS en 2010. L’édile a chaleureusement remercié tous les acteurs locaux qui ont accompagné la reprise par Martin Dow, en premier lieu les services de l’Etat et notamment l’ancien sous-préfet d’Ussel, Patrick Bernié.

Jawed Akhai a fait part de toute sa satisfaction et de ses projets de développement (« j'ai trouvé à Meymac une main d'œuvre de qualité et j'envisage la construction d'un nouveau bâtiment pour fabriquer des produits spécifiques, à savoir des antibiotiques »), précisant que « c'est une histoire de famille puisque mon fils Ali dirigera l'usine ».

Rappelant qu’il était déjà aux côtés des salariés en 2010 « pour les accompagner, les réconforter et chercher un repreneur », le Président de la République tenait à démontrer qu'il est possible d'attirer des investisseurs étrangers sur un site industriel situé en zone rurale, considérant même Meymac comme « un choix judicieux ».

Notant avec humour qu’un investissement unissant la France et le Pakistan à Meymac aurait provoqué l’incrédulité il y a quelques années, François Hollande s’est réjoui de cette manifestation « industrielle, économique et d’amitié qui concourt au rapprochement de nos deux pays ».
 

Rechercher

Agenda

Novembre 2017
Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
Dim
30
31
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
1
2
3
Voir tout l’agenda

Dernier tweet